Adrien Gourmand et lntolérant

close Connexion




Mot de passe oublié ?

L’intolérance au LAIT/LACTOSE

Delph & Adrien
Il y a 99 jours
0
  • Facebook
  • Twitter

Un amalgame est fait sur ces intolérances. Moi la première, j’ai tendance à dire quand je fais ma check-list, intolérance au lactose. Or, je devrais dire, intolérance aux protéines du lait. Deux problématiques différentes mais finalement aux mêmes conséquences et symptômes.

 

Ce sont essentiellement les protéines qui sont responsables des intolérances. Les sucres et les graisses sont plus rarement en cause.

Ainsi, les intolérances au lait concernent très rarement le lactose (qui est un sucre), sauf chez les enfants. Depuis quelques temps, des laits sans lactose sont proposés dans les rayons. Ce marché témoigne d’une reconnaissance implicite de la part des distributeurs de la fréquence des intolérances aux produits laitiers. Mais ces nouveaux produits ne règlent pas le problème car les intolérances concernent essentiellement les protéines du lait - attention, je sors ma science ;) - : alpha-lactoglobuline, bêta-lactalbumine et caséine, en particulier.

Les dosages d’anticorps permettent de mieux préciser quelles protéines sont en cause : lait de vache, de chèvre ou de brebis. Pour ma part, à mon grand désespoir, fada de fromages, j’ai les 3 !!! Ma frustration majeure d’intolérante. Quand sonne l’heure du plateau de fromages lors des repas de famille, chez les amis ou au restaurant, j’avoue, je vous jalouse, vous envie !!! Alors, bizarrement, et ça peut surprendre la première fois, je me mets à humer vos morceaux de fromage… c’est comme si j’en mangeais. Enfin, dans mon esprit. Et puis surtout, ça m’aide à tenir pendant que vous profitez des ces mets fromagers devant moi. Je vous rassure, je reste sage, je ne fais pas de réflexions.


Concernant l’intolérance au lactose, c’est totalement différent mais c’est également un ensemble de troubles digestifs (ballonnements, diarrhées, douleurs abdominales) causés par la non transformation du sucre du lait : le lactose. Pour faire simple, le lactose du lait arrive sur la muqueuse de l’intestin grêle où il doit être scindé en deux grâce à l’action de la lactase. Cette enzyme fonctionne avec la vitamine B2 et le magnésium. Si la personne est carencée en magnésium et/ou vitamine B2, cet enzyme n’agit pas et laisse le lactose irriter la muqueuse du grêle.

Donc la majorité des intolérances au lactose sont liées aux carences en magnésium et vitamine B2, cofacteurs indispensables de cet enzyme.


Voilà, vous savez tout sur les intolérances aux protéines du lait et au lactose !